Galactik Football

Forum sur la superbe série Galactik Football
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Conte et nouvelle....

Aller en bas 
AuteurMessage
flo0wer
Débutant dans la GFC
avatar

Féminin Taureau Chèvre
Nombre de messages : 591
Âge : 27
Equipe préférée : Snow-kids, Wambas, Xenons
Joueur préféré : Ahito, Mice, Rocket, Tia, Yuki, Sinedd, ...
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Conte et nouvelle....   Dim 30 Jan - 18:27

Comme beaucoup de gens ici, je gribouille un peu... J'ai pas mal de projets, tous en cours, et pareil que certains, en général, je n'aime pas trop m'étendre sur internet, on sait jamais ce que nos productions vont devenir... Mais bon, vu que j'ai écrit ce truc y a pas longtemps et que je ne sais pas trop ce que ça vaut, ben je viens vous demander votre avis... Merci d'avance =) Je préviens tout de suite, c'est très cucul la praline, hein... =)



Il existe, dans le plus vieux quartier de Séoul, une tradition qui voyage de la bouche des mères à l'oreille des filles, des lèvres des pères au tympan des fils.

Il existe, au cœur d'un petit cimetière millénaire, une petite tombe anonyme, très-ancienne et mangée par le lierre. Cette sépulture n'est pas ornée de fleurs, mais illuminée de milliers d'éclats d'or, d'argent et de pierres précieuses. Lorsque l'on s'approche, l'on découvre que les chatoiements proviennent d'un nombre incalculable de bijoux scintillants. Plus précisément d'anneaux, qui reflètent le moindre rayon de lumière qui leur parvient.

Le petit cimetière est inconnu des touristes et des étrangers, et la tradition ne s'est jamais ébruitée au fil des siècles. Elle est pourtant venue à ma connaissance, accompagnée de sa légende, et c'est pour cela que je vais vous la conter. Mais attention, vous ne devrez rien répéter de tout ceci...



Il y a de cela plusieurs siècles, lorsque les mariages de convenance étaient courants, une jeune fille allait bientôt être en âge de se lier. L'on lui avait donné le droit de choisir, jusqu'à ses seize ans, l'homme qu'elle devrait aimer. Au-delà de cette limite, si elle n'avait pas trouvé chaussure à son pied, ses parents se chargeraient de lui présenter des prétendants.

Depuis un an déjà, la douce Min-Yu se languissait d'amour pour le jeune palefrenier du village (car à cette époque lointaine, Séoul était encore une bourgade). Le garçon s'était emparé de son cœur avant même qu'elle eût pu l'en empêcher. Gong-Woo était un jeune homme travailleur et honnête, beau comme le jour, qui devait subvenir aux besoins de sa famille dont le patriarche avait fui. Mais tout merveilleux être qu'il était, il n'appartenait pas au même monde que Min-Yu, la disgrâce s'étant abattue sur sa famille lorsque son père était parti.

Lors de son seizième anniversaire, quand ses parents lui demandèrent qui elle voulait épouser, elle eut beau tempêter, pleurer, supplier, jamais ils n'acceptèrent Gong-Woo. À la place, il lui présentèrent des hommes trop âgés, trop concupiscents ou trop laids. Face à l'amour de sa vie, tous la dégoûtaient, elle les méprisait tous. Tous, sauf un. Un vieillard très-riche nommé Hi-Jeon, qui habitait à l'orée du village et qu'on avait toujours connu célibataire. Il était déjà très-vieux, mais il regardait Min-Yu avec respect et tendresse. C'était la seule chose qu'elle pouvait espérer d'un mariage arrangé. Elle décida finalement de le choisir, lui.

Trop heureux de réaliser une alliance aussi profitable, ses parents se hâtèrent d'organiser les épousailles. Lorsqu'ils échangèrent leurs vœux à la fin de la cérémonie, Hi-Jeon promit simplement de rendre sa famille heureuse. Min-Yu s'interrogea quelques instants sur la signification de ce souhait, puis oublia. Jusqu'à ce que son mari lui annonce qu'il ne consommerait pas le mariage car il se sentait trop vieux. Il avait, par ailleurs, chargé son neveu de le faire à sa place, pour que sa femme puisse lui donner un enfant.

Lorsqu'elle appris ceci, Min-Yu fut prise de panique. Elle avait pensé que l'homme la laisserait garder son corps intact, en souvenir de Gong-Woo. Le vieillard lui expliqua calmement que son neveu avait été spolié de son héritage lorsque son père avait disparu, mais qu'il était un garçon solide, appliqué et droit, et qu'il permettrait à Min-Yu d'enfanter d'un beau bébé.

Malgré les arguments de son mari, Min-Yu ne put empêcher les larmes de couler, ni l'angoisse de monter lorsqu'elle s'allongea dans le lit nuptial. Quand les rideaux blancs du baldaquin frémirent, elle ferma les yeux et mordit sa lèvre pour ne pas gémir. Mais un murmure surpris lui fit ouvrir les paupières.

Devant elle se tenait Gong-Woo, les yeux écarquillés et la bouche béante. Il prononça le nom de Min-Yu une seconde fois, doucement et avec hésitation, comme s'il croyait rêver. La jeune mariée, elle, éclata en sanglots soulagés en comprenant ce qu'avait promis son mari : Il rendrait sa femme et son neveu heureux.

Gong-Woo, qui avait été éloigné du village durant la cérémonie par une manœuvre mesquine des parents de Min-Yu, avait été convoqué par son oncle le soir-même. Le vieil homme roublard avait omis de préciser que son épouse était Min-Yu en lui demandant de consommer le mariage à sa place. Lorsqu'il saisit le cadeau que lui faisait son parent, il éclata, lui, d'un rire joyeux, serrant son âme-sœur dans ses bras.

Les deux amants s'embrassèrent doucement, heureux.


L'histoire pourrait s'arrêter ici, mais vous ne comprendriez pas pourquoi je vous parlais d'une tombe extraordinaire. Et, en réalité, l'histoire ne s'arrête pas ici. Ce qui suit est bien plus merveilleux encore...


Il faut que l'on sache que Hi-Jeon, en plus d'être un homme doté d'une bonté hors du commun, avait aimé dans sa jeunesse une créature d'une beauté divine. Comme la magnificence a toujours un prix, cette femme avait également un don de prémonition. Avant de fuir Séoul pour se protéger des persécutions, elle avait vu Hi-Jeon dans un rêve. Elle lui avait ainsi révélé qu'il mourrait lorsque naîtrait l'enfant de sa femme. Puis elle était partie, sans un regard en arrière. Le vieillard, s'il n'en avait pas moins eu le cœur brisé par la colère et le chagrin, avait remercié la jeune femme pour son avertissement.

Des années et même des décennies avaient passé, et Hi-Jeon était toujours resté seul, n'ayant ni la force de tomber une nouvelle fois amoureux, ni le courage de voir la prophétie se réaliser. Il s'occupait discrètement de la famille que son plus jeune frère avait laissée, et cela lui suffisait. Il s'en occupait sans doute trop discrètement, car il n'avait jamais effacé la disgrâce qui affectait les enfants de son frère. Aussi, lorsque la rumeur des fiançailles de Min-Yu lui parvint aux oreilles, il n'eut d'autre choix que se présenter lui-même.

Il se sentait vieux et fatigué et il savait que la Mort viendrait bientôt le prendre. Il avait déjà aimé à cœur perdu et n'attendait plus rien de la vie. Désormais, c'était le bonheur de son seul neveu qui lui importait, et la douce et jolie Min-Yu semblait en faire partie. Alors le vieil homme avait fait ce qui lui semblait juste en réunissant ces deux âmes qui petit à petit ne devenaient qu'une.

Ainsi, quand, quelques temps plus tard, Gong-Woo et Min-Yu lui annoncèrent que la jeune femme attendait un enfant, Hi-Jeon sourit tristement. À force de supplications curieuses, il leur fit part de son destin funeste. L'histoire horrifia aussitôt Min-Yu, dont les yeux furent traversés d'un éclat de culpabilité. Mais le réfléchi Gong-Woo savait que son oncle avait tout prévu.

C'est pour cela que, lorsque le vieillard leur appris qu'il avait acquis une propriété très loin du village, il ne dit rien. Quand le vieillard leur demanda d'aller construire leur foyer là-bas après sa mort, il se contenta de hocher la tête. Min-Yu, toujours choquée, ne répondit rien, regrettant presque de porter l'enfant qui tuerait son mari. Elle ne supportait pas l'idée de perdre cet homme qu'elle avait appris à aimer.

Il vécurent ainsi tous les trois encore plusieurs mois. Gong-Woo se glissait toujours aussi discrètement dans la grande maison à la tombée du jour, et le ventre de Min-Yu s'arrondissait doucement. Ils ne furent jamais surpris, et leur secret fut bien gardé. Hi-Jeon s'affaiblissait pourtant, glissant inexorablement dans le giron de la Mort.

Puis, trop vite, trop tôt, le bébé s'annonça. C'était en plein jour, et seule la sage-femme fut témoin des terribles événements. Hi-Jeon s'était assis sur le bord du lit où sa femme était étendue et lui épongeait le front avec bienveillance. Min-Yu pleurait de douleur, mais aussi de tristesse, car elle sentait la main de son époux trembler à travers le linge qu'il portait à son visage. Elle savait que la mort était proche. Elle gémissait, refusant l'évidence, retardant l'échéance, se retenant autant qu'elle le pouvait d'accoucher.

Mais l'enfant, lui, était prêt à sortir. Il fut trop rapidement dans les bras de la sage-femme. Et lorsque son cri résonna dans la chambre, les doigts du vieil homme arrêtèrent de tamponner le front de la jeune mère. Lorsque le petit garçon inspira pour la première fois, le souffle de Hi-Jeon franchit une ultime fois ses lèvres. Il mourut simplement, aussi simplement et discrètement qu'il avait vécu.

Les pleurs de Min-Yu redoublèrent quand elle ne sentit plus la chaleur réconfortante de son mari. La sage-femme crut d'abord que c'était l'ivresse d'avoir un fils. Que d'ailleurs, sous l'émotion aussi, le mari s'était évanoui. Quand elle se rendit compte que Hi-Jeon n'était pas tombé en pâmoison mais bel et bien mort, elle cria plus fort encore que Min-Yu, dont les sanglots s'entendaient pourtant jusqu'au centre du village.

L'enterrement fut long et douloureux pour les deux amants, qui ne pouvaient se soutenir l'un-l'autre. En effet, la coutume voulait que la veuve se recueillisse dans sa famille, et pendant toute la durée du rite, elle ne put sortir de chez elle. Lorsqu'elle fut enfin autorisée à sortir, le dernier jour de la cérémonie, elle se dirigea vers le cimetière et planta, sur la tombe de son mari, un lierre, symbole de fidélité et d'attachement.

Elle eut ensuite le choix de retourner vivre chez ses parents ou d'habiter dans la maison de son défunt mari et d'y élever son enfant. Optant pour la deuxième solution, elle reprit ses quartiers et accueillit bientôt sa famille par alliance.

Gong-Woo, qui n'avait pas oublié la promesse qu'il avait faite à son oncle, s'apprêtait à s'enfuir avec Min-Yu. Mais la jeune femme, retenue par son affection pour Hi-Jeon, refusa. Elle savait qu'elle se pourrait jamais se remarier dans ce village car aucune veuve ne pouvait prétendre à un second mariage, mais elle s'en moquait. Elle dit à Gong-Woo qu'elle l'aimait assez pour vivre dans le secret, et que l'enfant qu'elle avait mis au monde ne devait pas être éloigné de l'homme qui lui avait donné la vie.

Pendant quelques temps, les deux amants vécurent dans la plus totale discrétion. Puis, un jour, Gong-Woo emmena Min-Yu au cimetière, auprès de la tombe rendue anonyme par le lierre. Là, il sortit de sa poche trois anneaux quasiment identiques. Il prit le plus grand et se tourna vers la sépulture de son oncle, s'excusant de ne pas avoir tenu sa promesse. Et il ajouta ces mots :

« Toi, Protecteur qui nous as réunis,
J'implore ta bénédiction.
Unis-nous une seconde fois par ta compassion,
Laisse-nous lier nos vies. »

Avant de déposer, sur la pierre grise, le plus grand des anneaux. Comme offrande, mais aussi comme preuve de reconnaissance éternelle et d'attachement.

Il s'adressa ensuite à Min-Yu, lui promit amour et fidélité, bonheur et tendresse, et passa le plus petit anneau autour de son doigt fin. La jeune femme maîtrisa son émotion et assura complémentarité et affection, douceur et éternité. Elle lui présenta le dernier anneau et les lia à jamais. Tous les trois. L'un-l'autre, mais aussi au vieil homme. Ils entrelacèrent ainsi leur trois âmes avec bonheur et humilité.

La légende dit qu'il vécurent heureux mais n'eurent pas d'autre enfant, leur passion cachée au plus profond d'eux. Il vécurent dans le secret jusqu'à la fin de leur vie, mais furent amoureux comme peu d'amants purent l'être. Lorsqu'ils moururent, leurs âmes se mêlèrent si fort qu'elle ne devinrent qu'une.

Un siècle plus tard, la légende était révélée aux jeunes gens du village. Les couples aux amours contrariées vinrent se recueillir sur la tombe de Hi-Jeon, qui devint le protecteur des romances interdites. Au fil des siècles, nombreux furent les amants à échanger leurs vœux devant la sépulture, n'oubliant jamais l'alliance consacrée au protecteur, ni les mots de Gong-Woo. L'on dit que les milliers de couples que Hi-Jeon rencontra connurent le tendre amour et le bonheur simple de Gong-Woo et Min-Yu.


Il y a, dans le plus vieux quartier de Séoul, une rue plus vieille encore que les autres. Dans cette rue, d'anciennes boutiques survivent discrètement.

Il y a, parmi ces boutiques, coincée entre une herboristerie et l'atelier d'un cordonnier, l'échoppe décrépite d'un joaillier. Lorsque l'on y demande des alliances, elles vont toujours par trois...

Mais chut, tout ceci doit rester entre nous...




Dernière édition par flo0wer le Sam 11 Juin - 21:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sads0ul.skyrock.com/
-Sue-
Habitué du Genèse Stadium
avatar

Féminin Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 1019
Âge : 23
Equipe préférée : Pirates
Joueur préféré : Micro-ice, Sinedd, D'jok
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Dim 30 Jan - 19:44

Oh, c'est super sympa !
Très bien écrit, très bien mené, et c'est original de faire un conte.
Bon, c'est vrai que c'est guimauve, mais c'est de la bonne guimauve ^^
Bravo :^^:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo0wer
Débutant dans la GFC
avatar

Féminin Taureau Chèvre
Nombre de messages : 591
Âge : 27
Equipe préférée : Snow-kids, Wambas, Xenons
Joueur préféré : Ahito, Mice, Rocket, Tia, Yuki, Sinedd, ...
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Dim 30 Jan - 19:51

XD merci
mon imagination a un peu dérivé, en fait... Je pensais à une histoire d'amour ou le mec racontait une légende qu'il connaissait de son père en emmenant une fille dans un cimetière, et puis du coup, je me suis dit qu'il fallait imaginer le conte... =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sads0ul.skyrock.com/
Sofie
Éternelle Star de la GFC
avatar

Féminin Capricorne Rat
Nombre de messages : 6653
Âge : 21
Equipe préférée : Elektra! ;)
Joueur préféré : Yuki! ;) Mark et Mice.
Date d'inscription : 12/09/2010

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Lun 31 Jan - 16:27

ha j'adore ton histoire!
C'est trop mimi! ;)

_________________
Les rêves sont éphémères... Mais sans eux, notre vie serait vide de sens.



Merci Petit SK! =)
Spoiler:
 


Vous voulez une signature, un avatar, un set, contactez-moi pas MP! =)
ATTENTION, je signe mes créations et quiconque dire que c'est lui qui l'a fait ou qui ne l'utilise pas pour son compte personnel aura affaire à moi!
Excusez-moi pour les commandes qui n'ont toujours pas été effectuées, j'ai pas mal des choses à faire en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mangaentoutgenre.forumgratuit.org/index.htm
SK_Queen
Habitué du Genèse Stadium
avatar

Féminin Poissons Cochon
Nombre de messages : 1754
Âge : 23
Equipe préférée : Snow Kids & Shadows
Joueur préféré : Meï & Sinedd
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Lun 31 Jan - 16:44

Yeah j'aime beaucoup! C'est sympa! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo0wer
Débutant dans la GFC
avatar

Féminin Taureau Chèvre
Nombre de messages : 591
Âge : 27
Equipe préférée : Snow-kids, Wambas, Xenons
Joueur préféré : Ahito, Mice, Rocket, Tia, Yuki, Sinedd, ...
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Lun 31 Jan - 17:58

merci les filles ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sads0ul.skyrock.com/
Sofie
Éternelle Star de la GFC
avatar

Féminin Capricorne Rat
Nombre de messages : 6653
Âge : 21
Equipe préférée : Elektra! ;)
Joueur préféré : Yuki! ;) Mark et Mice.
Date d'inscription : 12/09/2010

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Lun 31 Jan - 18:02

Derien!
Ton texte est super! ;)

_________________
Les rêves sont éphémères... Mais sans eux, notre vie serait vide de sens.



Merci Petit SK! =)
Spoiler:
 


Vous voulez une signature, un avatar, un set, contactez-moi pas MP! =)
ATTENTION, je signe mes créations et quiconque dire que c'est lui qui l'a fait ou qui ne l'utilise pas pour son compte personnel aura affaire à moi!
Excusez-moi pour les commandes qui n'ont toujours pas été effectuées, j'ai pas mal des choses à faire en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mangaentoutgenre.forumgratuit.org/index.htm
sheena468
Double champion de la Galaxie
avatar

Féminin Cancer Singe
Nombre de messages : 4195
Âge : 26
Equipe préférée : Les Pirates et les Shadows
Joueur préféré : Sinedd!!!
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Lun 31 Jan - 18:16

J'adore ton style, il est vraiment léger, sans fioriture, facile à lire et tout en délicatesse. Le conte aussi est mimi tout plein mais si le passage avec le mariage est un peu prévisible.

En tout cas j'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorishoo.forumotion.com
flo0wer
Débutant dans la GFC
avatar

Féminin Taureau Chèvre
Nombre de messages : 591
Âge : 27
Equipe préférée : Snow-kids, Wambas, Xenons
Joueur préféré : Ahito, Mice, Rocket, Tia, Yuki, Sinedd, ...
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Lun 31 Jan - 18:17

Merci beaucoup Sheena, tes commentaires me touchent Embarassed
Effectivement, c'est prévisible, m'enfin je m'attendais pas à surprendre quelqu'un à part mes persos =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sads0ul.skyrock.com/
oOMarineOo
Habitué du Genèse Stadium
avatar

Féminin Bélier Cheval
Nombre de messages : 1419
Âge : 28
Equipe préférée : Snowkids
Joueur préféré : Tia, Mei, D'jok
Date d'inscription : 14/09/2010

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Dim 6 Fév - 21:26

J'aime beaucoup!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo0wer
Débutant dans la GFC
avatar

Féminin Taureau Chèvre
Nombre de messages : 591
Âge : 27
Equipe préférée : Snow-kids, Wambas, Xenons
Joueur préféré : Ahito, Mice, Rocket, Tia, Yuki, Sinedd, ...
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Sam 11 Juin - 21:41

Merci Marine ! =)
Coucou !
Je reviens par ici, je vais pas encore créer un topic pour une nouvelle nouvelle (aha...), donc je me suis dit que j'allais la mettre ici... =)

C'est une nouvelle que j'ai présentée au Prix du Jeune Ecrivain il y a deux ans. Bon, si je la poste ici, c'est bien que ça n'a pas été probant, mais je l'ai fait lire à des collègues éditrices, et elles ont apprécié et m'ont encouragée à continuer dans l'écriture, alors je me dis qu'elle n'est pas si mauvaise... =)
J'avais envie de vous la faire partager, pour voir vos réactions... =)


Un génie dans la lampe torche



Si on devait mourir demain... La question revient souvent, n'est-ce pas ? Et la réponse, alors... « Moi, je t'aimerais »... Oui, si on devait mourir demain, moi, je t'aimerais. On a tous nos regrets, et tu es mon plus grand.

Tu as une place dans mon coeur dont tu ne connaîtras certainement jamais la taille, puisque je suis incapable de te le dire, de l'exprimer. C'est déjà tellement dur de le ressentir, de le penser, même...

Si demain ne venait jamais, je prendrais un train dès aujourd'hui pour te rejoindre et te dire que je veux rattraper le temps qui est passé sans nous attendre. Les ruptures abruptes ne se passent jamais sans douleur. Si nous avions... Si nous avions pu garder un lien, même faible... Mais non, ce n'est pas pour nous. Nous sommes tous les deux coupables, moi pas moins que toi, et la sentence est tombée. C'est la vie.

Les souvenirs que je garde enfouis en moi ne sont pas les pires. Pas seulement. Il est seulement tellement plus simple de t'en vouloir, de croire que la victime de notre échec n'est que moi. Mais comme je le sais depuis longtemps, il n'y a pas de victime dans notre histoire. Nous sommes tous les deux de fieffés abrutis incapables de s'entendre et de s'aimer. Et pourtant, je t'aime, comme j'imagine que tu m'aimes.

Le temps des excuses est terminé, je crois. Il est trop tard. Nous avons tout détruit. Tu vois, je dis nous. Tu as poussé mon départ, mais je ne me suis pas battue. Nous sommes, toi comme moi, de fervents utilisateurs de la facilité. Nous sommes autant lâches l'un que l'autre.

Si je savais que demain ne viendrait pas, je ne crois pas que je pourrais attendre sagement de mourir, sans t'avoir dit mes regrets et tous les doutes que j'ai pu entretenir à ton égard. Si je savais que tu mourrais demain, je serais déjà à ton chevet, à profiter de ton dernier souffle. Pendant la phase de dépression qui a suivi notre rupture, je me suis souvent demandé si, au cas où je mourais, tu viendrais à mon enterrement. Mais il est idiot, n'est-ce pas, de s'interroger sur tout ça, puisque je n'aurais rien vu de ton absence ou ta présence. Je n'aurais même pas pu voir tes larmes.

Alors je vis. J'ai passé le Cap Horn, et la tempête est derrière moi. J'existe, chaque seconde, en souvenir de toi, peut-être. Même si j'assure le contraire, c'est sans doute à toi que je dois une bonne partie de ma volonté.

Je pense à toi, de si bon matin, parce que je sais que je ne suis pas si loin de toi, aujourd'hui. Il est 6h30, et j'attends mon frère, toujours en retard, alors que tu n'es qu'à quelques kilomètres. Mon train devait avoir du retard, il n'en a pas eu. Cela fait déjà une heure que j'attends à la gare, et j'écoute ma musique en regardant des amoureux s'enlacer et une mère embrasser son enfant.

La ville dort, et la gare est déserte. Il est encore trop tôt pour l'effervescence. Mais observer ces quatre personnes me fait tout de même sourire, et m'occupe. Je m'amuse à imaginer leur futur. Celui des amoureux, le jour où ils auront un enfant, la main de l'homme sur le ventre de la femme ; celui de l'enfant et, indirectement, de sa mère, lorsqu'il sera adolescent et que sa mère l'aura trouvé en train de fumer sa première cigarette, « pour essayer ». C'est drôle, des fois, de se dire que le monde tourne et que le temps passe.
Je ne sais pas si je regrette. Je crois que non. Je crois que c'est ce qui fait notre vie, n'est-ce pas ? Tout ce temps et ces aventures, ces déchirures. Ces bonheurs, aussi. C'est beau de savoir qu'on va vieillir, je trouve. Je suis rassurée de savoir qu'un jour je mourrai. Car que serait un futur sans incertitudes ? Je crois que je m'ennuierais... J'aime bien avoir des échéances, ça me permet de faire, d'agir. Si le temps ne passait pas, et qu'on était en pause, alors on ne ferait rien. Tout ça pour dire que je préfère être blessée que ne rien vivre.

Toute cette philosophie de bazar pour dire que je ne suis pas déçue que tu aies été à mes côtés pendant tout ce temps, même si c'était pour en finir il y a quelques mois. Grâce à toi, j'ai fait des rencontres, je me suis forgée, et j'ai appris à être moi. Je ne sais pas ce que j'ai pu t'apporter, moi. Peut-être que ma seule présence te suffisait à l'époque.

Si on devait mourir demain, comme aujourd'hui, j'attendrais sur un vieux banc dans une gare déserte, et je fredonnerais Renaud, en fermant les yeux et en pensant à toi. Si on devait mourir demain, c'est toi qui viendrais, et pas mon frère. Si on n'avait pas d'avenir, alors je m'en créerais un, puisant ma force dans ton souvenir comme je le fais chaque jour.
Je chantonne toujours et les minutes passent. Je t'attends. Je t'ai toujours attendu. Non. J'attends. Le temps passe, et peut-être nous reverrons nous un jour, quand l'eau aura coulé sous les ponts et que j'aurai appris à y nager sans toi. « Tu manques à ma vie ». Je suis un pantin un peu désarticulé, sans toi. L'équilibre en a pris un coup, mais je me relève. Toujours. Tu me l'as si bien appris.

Quand je songe à tout notre passé commun, je me dis que c'était tout de même une belle chose dans l'ensemble, même si je te reprocherai toujours les dérapages qui l'ont ponctué. Notre rupture n'a pas été véritablement brutale, mais plutôt... sournoise. Notre lien s'est corrodé, rongé par l'acide que nous entretenions avec nos silences. Nous n'avons jamais été des amateurs de grands discours intimes, n'est-ce pas ? Pendant un temps, j'ai cru pouvoir être différente de toi sur ce point. Mais notre histoire m'a définitivement prouvé que je me trompais. Je me suis mis le doigt dans l'oeil, comme on le dit si bien, et c'est sans doute ça qui m'a aveuglée.

Il m'en a fallu, du temps, pour prendre du recul et pouvoir nous observer au vidéo projecteur sans me brûler la rétine. Les larmes ne sont plus acides de colère, ni amères de détresse, mais simplement salées. Simplement naturelles. Je ne suis pas indifférente lorsque que je regarde par-dessus mon épaule et que je nous vois ensemble. Je suis juste triste et nostalgique. Mais on ne refait pas le passé, c'est toi qui me l'as appris. Alors j'avance, un peu dans le brouillard, parfois, ou les yeux fermés, mais j'avance. Nous verrons ce que l'avenir nous réserve quand on y sera, n'est-ce pas ? Seul aujourd'hui compte.

Alors finalement, je crois que si demain ne venait jamais, que si le soleil ne se levait pas, et bien... Je continuerais ma vie. Je ferais comme d'habitude ; je penserais à toi en me levant et t'oublierais dès que mes amies m'auraient tiré un sourire. Parce que je suis lâche, et que je ne veux pas avoir à décider. Il faudra que le destin s'en mêle, ou peut-être toi, si on veut avoir une chance de se retrouver un jour.

Ton absence a le son du piano, tu sais. Et la mienne ? Je ne saurai sans doute jamais... Le silence est parfois trop assourdissant pour que je le supporte longtemps. Alors la musique apaise mes tympans. Et le piano te ressemble quand il est dit par Renaud. Tes silences et nos faux-pas ont toujours une odeur de crêpes. Pourquoi, je ne sais pas. Paraît qu'il faut pleurer de nos erreurs. Paraît que les absences sont toujours des blessures purulentes. Tu as cicatrisé. Ça tiraille, des fois, mais ça ne fait plus mal comme avant. Le temps est une bonne pommade, je crois.

Chaque fois que je pense à toi, je me demande ce que je ferais si je te voyais. Si nous nous voyions, s'entend. Je t'ai déjà vu dans la rue sans rien tenter. Non, quand j'imagine nos rencontres, c'est toi qui m'appelles. Je ne reconnais même pas le son de ta voix. Ça fait trop longtemps. Dommage. Dans mes rêves, tu m'appelles et je relève la tête. Je me réveille. C'est toujours comme ça. Mon subconscient lui-même ne sait pas.

Mais de toute façon, je sais très bien que tu ne m'appelleras pas. Que si tu me croises, tu feras comme moi, tu détourneras les yeux, et feras semblant de n'avoir rien vu. Nous sommes si semblables dans ces petits jeux de lâcheté. Nous avons tous deux autant peur l'un que l'autre de nous retrouver face à face, et nous repoussons l'échéance. Je pourrais t'appeler. Et toi aussi tu pourrais prendre ton téléphone. Mais je t'imagine parfaitement poser ton portable après avoir composé mon numéro à moitié. Je sais bien, je fais la même chose.

Ton absence a le goût des Mistral gagnants que je n'ai jamais eu l'occasion de manger, mais que j'ai souvent écoutés avec une pointe de nostalgie. C'est toi qui m'as fait découvrir Renaud. Et c'est toi qui m'as appris sa mélodie, sans le savoir. Je l'écoute encore, quand je te sais trop loin de moi, de coeur comme de corps.

Il est à présent 7h15, et j'attends toujours. Je ne t'attends pas. Je sais que tu ne seras plus jamais là. Il est trop tard et le temps où tu veillais sur mon sommeil est révolu. Les rêves ne sont que ça ; des chimères. Les souhaits ne se réalisent pas. Il n'y a pas de génie dans la lampe torche au fond de mon sac. Tu ne reviendras...
- Pucette ?
Je stoppe le stylo qui tentait vainement de répondre seul à une question de sociologie. Ce n'est pas la voix de mon frère, et il est un des seuls à m'appeler comme ça. Lui et... Le stylo roule par terre dans un bruit qui me semble assourdissant.
- Papa ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sads0ul.skyrock.com/
Petit SK
Double champion de la Galaxie
avatar

Masculin Bélier Tigre
Nombre de messages : 4052
Âge : 104
Equipe préférée : Snow kids Shadows et Xénons
Joueur préféré : DJOK, Micro-Ice, Mei et Thran ainsi que Ahito
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Dim 12 Juin - 16:14

Pareil
j'adore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://galactikfootballsais.forumparfait.com/portal.php
Inina
Joueur progressant
avatar

Féminin Bélier Chien
Nombre de messages : 125
Âge : 24
Equipe préférée : Snow-Kids, Pirates et les Shadows
Joueur préféré : Ahito, Mei, D'jok et Sinedd, Tia et Micro-ice
Date d'inscription : 12/06/2011

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Dim 12 Juin - 17:09

:love: j'adore !!
Ton style est très simple, léger donc bien !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oOMarineOo
Habitué du Genèse Stadium
avatar

Féminin Bélier Cheval
Nombre de messages : 1419
Âge : 28
Equipe préférée : Snowkids
Joueur préféré : Tia, Mei, D'jok
Date d'inscription : 14/09/2010

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Mar 14 Juin - 16:02

Bouuuh sniiif sniiif....C'est trop beau! Smile

C'est fluide, captivant, prenant... tout en restant léger, on dirait une chanson...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sheena468
Double champion de la Galaxie
avatar

Féminin Cancer Singe
Nombre de messages : 4195
Âge : 26
Equipe préférée : Les Pirates et les Shadows
Joueur préféré : Sinedd!!!
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Mar 14 Juin - 16:58

Trop beauuuuu ! Tu écris vraiment très bien ^^. Et j'aime beaucoup les réflexions de ton personnage. Il/Elle m'a rappelé un peu l'un de mes propres persos.

Et la chute, juste comme je les aime ! Bravo !

_________________
A.k.a

Le Colonel
Ou
Sheena-sama
Ou
Sheena La Sadique


Twisted Evil Attention Méchant Modo Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumetokorishoo.forumotion.com
flo0wer
Débutant dans la GFC
avatar

Féminin Taureau Chèvre
Nombre de messages : 591
Âge : 27
Equipe préférée : Snow-kids, Wambas, Xenons
Joueur préféré : Ahito, Mice, Rocket, Tia, Yuki, Sinedd, ...
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Mer 15 Juin - 8:54

Merci beaucoup les filles !! (et Petit Sk aussi, bien sûr =) )
Oui, pour la chute, c'était prévu dès le départ, mais quand je me suis relue, j'ai vu que c'était quand même très ambigu comme réflexions, alors j'ai changé deux-trois trucs pour perdre un peu plus le lecteur... =)
Paraît que c'est gonflé, et aussi que ça fait complexe d'Oedipe... =) Mais à l'origine, ça me paraissait logique, écrit comme ça... =)
Marine, merci, ça me fait plaisir que ça te fasse penser à une chanson. C'est vrai que j'ai écris cette histoire autour d'un thème musical, alors si ça peut ressortir un tant soit peu, tant mieux... =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sads0ul.skyrock.com/
Petit SK
Double champion de la Galaxie
avatar

Masculin Bélier Tigre
Nombre de messages : 4052
Âge : 104
Equipe préférée : Snow kids Shadows et Xénons
Joueur préféré : DJOK, Micro-Ice, Mei et Thran ainsi que Ahito
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Mer 15 Juin - 15:48

DERIENS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://galactikfootballsais.forumparfait.com/portal.php
oOMarineOo
Habitué du Genèse Stadium
avatar

Féminin Bélier Cheval
Nombre de messages : 1419
Âge : 28
Equipe préférée : Snowkids
Joueur préféré : Tia, Mei, D'jok
Date d'inscription : 14/09/2010

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Mer 15 Juin - 21:41

En fait, c'est super captivant, et limite, ça se porte bien même sans la chute (j'approuve ceux qui parlent du complexe d'oedipe, parce-que c'est quand même très poussé de penser à son père comme ça, mais ça passe on se laisse prendre quand même).

Je pense que dans le contexte rupture/mort d'un amoureux ça passerait encore mieux. En tout ce sont ce genre de mots que j'emploierai si un tel drame devait m'arriver.
Ca le fait penser à une intro ou une conclusion de film où on voit des images au ralenti, et juste la voix du narrateur par dessus une petite mélodie.

'F'in en tout cas, j'ai versé une p'tite larmichette d'émotion parce-que l'on s'identifie bien au narrateur (même si je ne suis pas dans sa situation, on a tous eu le coeur brisé, et ça fait cet effet là).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thran
Gagnant de la Cup
avatar

Masculin Poissons Tigre
Nombre de messages : 2126
Âge : 20
Equipe préférée : SK ,Team Paradisia & Rykers
Joueur préféré : Thran , D'jok & Sinedd
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Mer 15 Juin - 22:00

Attention ! Thran se ramène ! et il dit :

J'adoooore !! :love:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo0wer
Débutant dans la GFC
avatar

Féminin Taureau Chèvre
Nombre de messages : 591
Âge : 27
Equipe préférée : Snow-kids, Wambas, Xenons
Joueur préféré : Ahito, Mice, Rocket, Tia, Yuki, Sinedd, ...
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Ven 1 Juil - 21:48

(vive moi pour les temps de réaction... T_T)
oOMarineOo a écrit:

Je pense que dans le contexte rupture/mort d'un amoureux ça passerait encore mieux.

Pour tout t'avouer, à l'origine j'ai commencé à écrire ça plus ou moins comme une lettre à mon père, sous le coup de l'émotion, sur la chanson "If tomorrow never comes" (d'où les répétitions). Et pis quand je me suis réveillée et que je me suis relue, je me suis dit que quand même, je pourrais peut-être pousser le culot à amplifier les effets pour que la chute soit encore plus surprenante. =) Peut-être trop, du coup... =) Cela dit, quand on relit (mes collègues d'Hachette on testé), il n'y a pas vraiment de contresens. La narratrice parle d'amour, mais pas forcément de "romance", on fait juste le raccourci par habitude. Et puis c'est bizarre de parler ouvertement "d'amour" familial... =) Enfin je suppose. =)
Pour un contexte plus romantique, du coup, je trouverais ça trop "bateau", sans grand intérêt =) Enfin je veux dire c'est vu et revu, alors bon, je pense pas que mes mots fassent une grande différence avec les trucs déjà fait (je sais pas si c'est trop clair... =) ). Et puis je sais pas, je trouve que la nouvelle perdrait un peu de son charme si c'était si "simple" =) J'aime bien les trucs tordus... =)

oOMarineOo a écrit:

Ca le fait penser à une intro ou une conclusion de film où on voit des images au ralenti, et juste la voix du narrateur par dessus une petite mélodie.
'F'in en tout cas, j'ai versé une p'tite larmichette d'émotion parce-que l'on s'identifie bien au narrateur (même si je ne suis pas dans sa situation, on a tous eu le coeur brisé, et ça fait cet effet là).

Alors là, tu peux pas savoir à quel point ça me fait plaisir ! =) Embarassed
C'est une de plus belles remarques que j'ai pu recevoir. =) Merci ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sads0ul.skyrock.com/
Thran
Gagnant de la Cup
avatar

Masculin Poissons Tigre
Nombre de messages : 2126
Âge : 20
Equipe préférée : SK ,Team Paradisia & Rykers
Joueur préféré : Thran , D'jok & Sinedd
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Ven 1 Juil - 21:59

C'est super méga giga ultra génial ! et comme dit Marine , c'est très captivant !! T'as une suite ? =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oOMarineOo
Habitué du Genèse Stadium
avatar

Féminin Bélier Cheval
Nombre de messages : 1419
Âge : 28
Equipe préférée : Snowkids
Joueur préféré : Tia, Mei, D'jok
Date d'inscription : 14/09/2010

MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   Sam 2 Juil - 0:18

De rien Flooower! Smile

Heu Thran, c'est une nouvelle. C'est-à-dire un texte court, qui n'a pas de suite. Tu as toute l'histoire.

Après, peut-être qu'elle nous réserve d'autres nouvelles de son cru!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conte et nouvelle....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conte et nouvelle....
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conte du jour et de la nuit tombés
» nouvelle position amoureuse
» Histoire de Korrigans/Conte breton
» Cendrillon/Conte de Charles Perrault
» Nouvelle Mixery

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galactik Football :: Créations :: Fanfictions-
Sauter vers: